Belfkih confirme la crise du systme ducatif marocain

 ::   :: 

      

Belfkih confirme la crise du systme ducatif marocain

   hassan_alla 19 - 15:02

l'article publi par le journal "l'Economiste" concernant la crise du systme ducatif marocain


Tout le monde semble d'accord sur la question de l'enseignement au
Maroc. Aprs le ministre de l'Education nationale, Ahmed Akhchichine, (www.leconomiste.com), c'est au tour de Abdelaziz Meziane Belfkih, prsident dlgu du Conseil suprieur de l'enseignement, de confirmer la crise que connat le systme ducatif national.
Contrairement aux annes prcdentes, aujourd'hui il y a une vraie prise de conscience des problmes que connat le systme de l'enseignement, insiste Belfkih, lors de sa participation la confrence sur le systme ducatif et les rformes qui s'imposent, organise par HEM, jeudi dernier. Sur le plan du dveloppement humain, nous sommes classs par le Pnud 126e sur 177 pays. Et c'est la scolarit qui nous pnalise, ajoute-t-il.

Comment s'en sortir? La tche semble ardue. Nanmoins, Belfkih a propos quelques leviers d'action. Commencer d'abord par un objectif tout fait jouable: atteindre un taux d'accs la scolarit de 95% dans toutes les communes d'ici 2014. Aussi, rendre effective l'obligation de scolarisation jusqu' l'ge de 15 ans. Avec une offre amliore, base sur la mise niveau des infrastructures, et le renforcement du rseau scolaire. Cela dit, le nombre d'tablissements demeure insuffisant par rapport aux besoins. L'offre prive de son ct reste faible. Selon les statistiques annonces par le ministre de l'Emploi, l'offre prive de scolarisation au primaire est de 8,37% (dont 25% Casablanca) seulement. Pour le collge elle n'est de prs de 4%. Dans des pays dveloppement similaire, ce taux est de 20%.

D'aprs Akhchichine, il faudrait arriver dvelopper un modle conomique de groupes scolaires privs autre que celui qui existe. Avec un management de porteurs de projet et un encadrement de l'Etat.
Ce n'est qu'ainsi qu'on pourrait prsenter une offre alternative complmentaire au public, et qui soit accessible pour tous. Une attention particulire devrait par ailleurs tre porte aux enseignants. Belfkih a affirm qu'une enqute officielle, portant sur 2.000 enseignants, du primaire, secondaire et lyce, est en cours. Son objectif est d'apprhender tous les aspects de la vie de cette catgorie. Les rsultats seront dvoils durant le troisime trimestre 2008.

Belfkih n'a pas manqu de citer le prscolaire. Il devrait, selon lui, tre gnralis long terme. Actuellement, 50% des enfants marocains sont prscolariss, mais dans diffrentes conditions. D'o un projet de modle d'coles, norm et codifi la marocaine, qui devrait tre concrtis ds le dernier trimestre 2008. Prs de 100 coles seront lances pour commencer. Ceci pour un cot de 5 milliards de DH par an. Soit 10 15% du budget actuel.

Belfkih a prsent un bilan tout aussi dramatique que celui expos par le ministre de l'Education nationale. Selon lui, comparativement certains pays, le Maroc ne mobilise pas assez de ressources pour l'ducation. Les dpenses pour un lve sont de l'ordre de 525 dollars par an. Alors qu'en Tunisie par exemple, c'est bien plus que le double, avec prs de 1.342 dollars. En Algrie, la dpense annuelle est de 696 dollars, en Turquie, 612 dollars et en Afrique du Sud, 1.160 dollars.

Par ailleurs, les enfants ne sont pas tous gaux devant l'accs l'cole. Certaines rgions sont beaucoup plus favorises que d'autres, et il n'existe pas une forte mobilisation civile sur cette question. Ct abandon de scolarit et chec, que des chiffres dcevants! Sur 100 lves qui rentrent au primaire, seulement 13 arrivent obtenir leur bac. Et encore, uniquement 3 y arrivent sans redoublement. En outre, la dure moyenne de scolarisation est de 5 ans. Dans d'autres pays, elle est de 10 12 ans.

Concernant les tudes suprieures, seuls 12 les entament. Avant la rforme des universits, des enqutes avaient montr que 10% seulement des tudiants russissaient dcrocher leur licence. 50% n'arrivaient pas obtenir le Deug, et il fallait en moyenne compter 8 9 ans pour effectuer une licence de 4 ans! Mme aprs la rforme, les chiffres ne sont pas rjouissants. D'aprs certains professeurs universitaires, le nombre d'tudiants qui finissent leur cursus l'universit varie de 4 10% selon les filires. Et bien sr, le taux de chmage augmente avec les diplmes. Il est de 30% pour les jeunes du niveau secondaire, et de 45% pour les diplms du milieu universitaire.

L'abandon de la scolarit est trs rvlateur. Cela veut dire que si le systme n'est pas capable d'intresser et de retenir ses bnficiaires, c'est qu'il doit tre entirement repens. Le parcours du primaire la facult est une vraie course d'obstacles. Nous perdons pratiquement un tiers des lves chaque cycle, affirme Belfkih. Au niveau du primaire, c'est plus de 35% qui sont perdus. Ils retombent automatiquement dans l'analphabtisme que nous tenons absolument radiquer, martle le conseiller du Souverain. D'aprs le prsident dlgu du Conseil, le systme d'enseignement suivi au primaire devrait tre totalement diffrent de celui appliqu pour les autres niveaux. Le redoublement par exemple devrait tre totalement proscrit. Comment peut-on juger les capacits intellectuelles d'enfants de 5 ou 6 ans? Et puis pourquoi condamner ces enfants, alors qu'ils viennent d'tre insrs dans l'univers scolaire qui est totalement diffrent de leur environnement familial, s'interroge Belfkih. Il faut galement redonner l'cole ses vraies missions. À savoir, duquer et prparer les enfants leur vie future de citoyens, et leur permettre d'exprimer tout leur potentiel de crativit. Or, selon Belfkih, l'cole aujourd'hui est un thtre de conflits idologiques et politiques.

Dysfonctionnements, aberrations
Malheureusement, le systme de l'enseignement porte en lui plusieurs aberrations et dysfonctionnements. Les exemples sont bien trop nombreux pour tre tous cits. Au niveau du personnel encadrant par exemple, il existe une relle crise de recrutement des directeurs de collges. Et pour cause, personne n'est motive pour ce poste. Aussi ceux qui sont recruts n'ont aucune vocation pour la gestion d'un tablissement. Leur seul souci est de finir leur carrire en beaut, et loin des tracas des classes.

De leur ct, les collges, niveau intermdiaire durant lequel les lves consolident leurs connaissances et dveloppent leur autonomie, doivent tre revus. Mais pour cela il faudrait d'abord procder une valuation. Une opration qui fait dfaut au Maroc. Nous sommes le seul pays au monde ne pas avoir un systme d'valuation des apprentissages. Nous ne savons pas quel est le minimum requis pour un lve issu d'un niveau prcis, dplorait Akhchichine, lors d'une confrence de presse organise la semaine dernire la facult de droit de Casablanca. Et enfin, imposer la langue arabe pour tous les niveaux d'enseignement jusqu'au bac. Puis imposer la langue franaise l'universit. Beaucoup estiment que ce passage d'une langue une autre constitue un choc brutal pour les lves. Mais cette question ne semble pas pour l'heure l'ordre du jour.

Scolaris, mais analphabte!
Les cas d'lves ne sachant pas lire existent, bien que rares. Un collge de la ville de Khouribga en a dj rencontr un. Il s'agit d'un lve arriv la premire anne du collge en tant analphabte. Comment cela est-ce possible? La rponse est aussi tonnante que rvoltante. L'lve, qui avait dvelopp une grande dextrit dans l'criture, ne faisait que copier ce qu'il y avait sur le tableau. Durant les examens, ses enseignants lui montraient les rponses. En contrepartie de leur aide, l'lve s'occupait du mnage chez eux et faisait leurs courses. Aprs deux annes au collge, l'lve a t renvoy, et a vu son avenir gch cause de l'immoralit de ses enseignants. Un cas de figure qu'on rencontre souvent dans les milieux ruraux.



[u]

hassan_alla
Admin
Admin

: 60
: 37
:
:
: 09/02/2008

    

: Belfkih confirme la crise du systme ducatif marocain

   Admin 1 - 9:31

Merci professeur

Admin
Admin
Admin

: 225
: 25/01/2008

    http://chtouka.sosforum.net

    

: Belfkih confirme la crise du systme ducatif marocain

    5 - 11:28

Merci professeur




: 342
: 23
: http://www.facebook.com/hicham.addy2
:
: 11/02/2008

    

: Belfkih confirme la crise du systme ducatif marocain

   hassan_alla 7 - 14:35



.

_________________
[







hassan_alla
Admin
Admin

: 60
: 37
:
:
: 09/02/2008

    

      


 ::   :: 

 
: